Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

fils et points d'elle ...

Il y a un an d'ici, j'avais dans mon placard une chose qui m'était complètement inconnue. Cet objet prenait une place certaine et son poids n'était pas négligeable. Si j'en connaissais l'utilité, son maniement m'était complètement nébuleux, inabordable même en ce qui me concerne. 

Mais il y a un an tout juste, je me suis dit qu'il était peut-être temps de sortir l'engin de sa planque.

En effet, à ce moment nous abordions tous un virage dans notre mode de vie, dans nos habitudes. Et pour cause, un vilain petit virus frappait à nos portes et s'invitait sans même qu'on l'en ait prié.

Mais le vilain était loin d'être inoffensif et il fallut s'en prémunir au mieux.

Des gestes barrière furent imposés, et parmi eux, le port d'un masque qui très vite allait cacher nos sourires, nos expressions, il allait obliger tous les porteurs de lunettes (dont je suis) à vivre dans le brouillard.

Mais cet accessoire, bien que d'usage courant sur d'autres continents, nous était à nous européens, un ustensile inconnu, tellement inutile que nous n'en possédions pas.

Introuvables, tout était bon pour s'en procurer. A grands coups de norme Afnor (pour coller au mieux aux directives), les tutos pour en confectionner fleurissaient partout. Nous étions invités à produire nos masques en tissu.

Et c'est là que j'en reviens à mon placard où séjournait .... une machine à coudre (MAC) !

Je la sortis, la déballais, elle était toute neuve. Je l'ai regardée sous tous les angles, j'ai essayé de la comprendre, mais j'étais vraiment hermétique à son fonctionnement. Je dus me résoudre à ouvrir le manuel qui l'accompagnait, ce que je ne fais jamais !

J'ai essayé de suivre pas à pas les explications, collant par-ci par-là des étiquettes pour me souvenir ce qu'étaient les signes qui pour moi étaient aussi clairs que des hiéroglyphes. Je réussis à remplir une cannette, à enfiler l'aiguille et un bout de vieux tissu à la main, la pédale sous le pied, je me lançais dans ma première couture (bon j'ai abrégé parce que j'avoue que plus d'une fois j'ai voulu renoncer !) 

Et là, ôh miracle, des petits points se succédaient. Ça y est, je me sentais prête. Même si les premiers essais n'étaient pas satisfaisants, je ne me suis pas démontée, j'ai persévéré, et j'y suis arrivée !!! Oui, oui, j'ai fini par faire un masque "portable", "sortable". Je me suis obstinée, j'en ai produit un puis deux puis trois ... je n'arrêtais plus. J'en ai offert, et je m'en suis fait une petite collection que je vous présente ci-après ...

 

 

Je dois vous avouer que j'en ai plus confectionné que porté. Et pour cause, ce qui était devenu indispensable, est devenu du jour au lendemain interdit. Oui, interdit d'utiliser nos masques personnalisés. Même si nous avions suivi scrupuleusement les consignes, les recommandations, nos jolis masques n'avaient plus la cote et on nous priait de ne plus utiliser que les masques du commerce (ben voyons !)

Bref, étant d'un naturel bête et discipliné, à regret, j'ai remisé mes masques.

Mais il me restait des coupons, des restes de tissus divers et variés. Trop petits pour pouvoir en faire grand-chose je me suis interrogée et l'idée m'est venue de les utiliser pour faire des lingettes à démaquiller lavables. En effet, je m'étais déjà dit que jeter tous les jours plusieurs de ces cotons qu'on achète régulièrement, était un gâchis tant financier qu'écologique (même si je ne suis pas une aficionado d'écologie pure et dure)

J'avais donc mes petits coupons de tissus, des serviettes éponges que je n'utilisais pas, et je me suis mise à la recherche d'un tuto (on ne peut plus simple). Et voilà, j'en ai déjà cousu pour ma fille, pour ma nièce, pour moi ... et je continuerai pour avoir de la réserve ...

Voici donc mes premières lingettes à démaquiller lavables ... et ayant dompté ma MAC, je lui ai trouvé une place plus honorable qu'au fond d'un placard 😉

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
une pluie de soleil
une larme d'hiver
un printemps sans fleurs
des fleurs sans été
un monde de solitude
un monde sans chaleur
bisous
Répondre
K
hé oui, l'hiver s'accroche au printemps et ne semble pas vouloir capituler
jolis mots pour une drôle de saison, un drôle de monde
bisous
G
le temps passe,
les nuages s’amoncellent,
l'orage gronde au loin.....
bientôt la foudre...et le
déchirement d'un ciel laiteux
déluge.....
bisous
Répondre
K
Pas terrible le temps chez toi, ici c'est le plein soleil mais froid
bisous
R
Suis de retour et espère tu vas bien. Bisous
Répondre
K
Contente de ton retour, mais moi je ne suis pas présente non plus ...
Bisous
E
Bonjour Viviane. Tu avais raison : il fait plus froid surtout le matin. Bisous
Répondre
K
Bonjour Brigitte,
Ici aussi il fait froid malgré la présence du soleil
Bisous
G
non tu n'as plus de compte, tant pis.....
Répondre
G
tu n'as plus de compte?
Répondre
K
si
E
Bonjour Viviane. Il fait très beau et cela dope le moral. Bisous
Répondre
K
Bonsoir Brigitte,
Oui on a eu des journées d'été, mais les températures vont chuter ... dommage
Bisous
R
un coucou dès mon retour espère tu va bien. Bisous bonne semaine
Répondre
K
Bonsoir Renée, oui je vais bien, merci.
Bisous et bonne fête de Pâques en famille ;)
G
toujours aussi rare...
bisou
Répondre
K
Ça ne fait pas si longtemps que je suis venue pourtant
Bisou, bonne soirée
E
Bonjour Viviane. J'ai obtenu cette réponse du Palais de Tokyo, sur face book : Bonjour, le projet #OrigamiForLife a permis de récolter environ 75 000€ pour le Samusocial de Paris. Vous en saurez plus prochainement sur la finalité et la continuité du projet. Bonne journée ! Je croyais qu'ils en collecteraient plus... Bisous
Répondre
K
Bonsoir Brigitte,
Je trouve que 75 000 € c'est déjà pas mal. Il n'y a pas eu grand bruit autour de cette action, je ne suis pas sûre qu'il y ait eu tant de participants que cela. J'ai lu que pas mal de classes avaient participé, certaines ayant fait parvenir 3000 et 4000 colombes, mais il y a aussi des enfants qui ont plié 3 colombes. Toute bonne volonté est louable, et la moyenne a donc donné ce résultat.
Je te remercie pour l'info et nous verrons bien quelle sera la suite ...
Bisous et bonne soirée Brigitte
E
toi et ta découverte 'une machine à coudre m'avez fait bien rire !!! Quelle production ! bravo à toi tu peux t'installer comme couturiere ! ...
bisous la miss
Répondre
K
Bonsoir Églantine,
Si la découverte de ma machine à coudre t'a amusée, j'en suis heureuse. Mais de là à me prendre pour une couturière, il y a un long chemin à faire encore ... crois-moi !
Merci pour ton passage, ça me fait toujours très plaisir ... j'espère que tu vas bien ?
Bisous et bonne soirée Églantine
Q
Waouh !
Pour quelqu'un qui débutait, c'est super !!!
Bravo !
... et pour les masques, tu as raison, je crois qu'il y a là-dessous des histoires d'économie. Il faut utiliser les masques qu'on a commandés...
Passe une douce soirée.
Répondre
K
Bonjour Quichottine,
Tu sais, ce n'est pas très compliqué. Ni pour les masques ni pour les lingettes. Ce sont essentiellement des coutures droites et deux points sont utilisés (point droit et point zig zag). Le plus compliqué (même si ça ne l'est pas au final) c'est de comprendre le cheminement du fil de la bobine à l'aiguille. Après, il suffit d'un peu de pratique pour arriver à coudre droit.
Pour l'usage des masques "cousus maison" je crois vraiment que la raison est plus "économique" qu'un fait avérée !
Je te souhaite une très bonne journée Quichottine
E
Bonjour Viviane. Mais c'est super ! Tu as réussi à dompter cette machine, l'apprivoiser et ce que tu couds est utile. J'ai fait exactement comme toi pour les masques, et j'en ai offert aussi. Mais quand j'ai arrêté les masques j'ai remis la machine dans son carton. Tes lingettes lavables son t pratiques et très jolies. Bonne journée et bisous
Répondre
K
Bonjour Brigitte,
Merci d'apprécier, c'est vrai que c'est pratique et utile. De plus c'est très vite fait.
J'espère pouvoir aller plus loin dans mes confections. Même si je n'ai pas une machine "dernier cri", je crois pouvoir me débrouiller pour coudre l'une ou l'autre petite chose ... à tenter en tout cas.
Je te souhaite une très bonne journée ...
Bisous Brigitte
J
Salut Kprice.... Tu me fais remonter la Singer à pédale de ma mère qui n'a jamais voulu passer à l'électrique... C'est un bel outil pour réaliser "sa mode" bon marché, enfin tout dépend du coupon, si tu veux de la soie là ! ,-) Une fois accro tu iras de plus en plus loin... en couture ! Quant au masque, chez moi en rue on porte ce qu'on veut, mais si tu as un rancart clinique, masque bleu jetable obligé ! Bref, qui aurait dit début 2020 qu'on en serait-là... aujourd'hui encore, masqué ! Allez belle continuation avec l'engin... je t'embrasse, JB
Répondre
K
Coucou Tite Jill ...
Je suis contente de te "voir" ici ... J'espère que ta convalescence se passe le mieux possible et que petit à petit tu reprends "du poil de la bête"
Je vois la machine dont tu parles. Bien plus jolie que celle que l'on a maintenant, mais peut-être moins pratique (?) ... La mienne est électrique (il y a quand même une pédale pour actionner le moteur) mais pas électronique. J'aimerais la dompter un peu plus encore et peut-être, pourquoi pas, confectionner l'un ou l'autre vêtement simple ... qui sait hein ?
C'est vrai, on n'aurait jamais cru que nous porterions le masque aussi longtemps, et je crois qu'on en a encore pour un moment, malgré la vaccination qui s'accélère. En attendant on va dire que prudence et patience sont mères de sûreté ;)
Merci de ton passage qui me fait vraiment plaisir
Bisous et courage encore pour que la suite se passe bien pour toi
R
te voilà devenue couturière par la force des chose alors que vas tu faire ensuite une blouse pourquoi pas tu sais un peu carré large manche courte c'est plus simple un truc bien frais pour l'été, qui d'ailleurs taillé long peut même faire une robe...Allez lance toi. BRAVO. Bisous doux dimanche
Répondre
K
"Couturière" est un bien grand mot ! ... Mais je vais persévérer et voir si je peux me débrouiller un peu plus. Ton idée est bonne, et pourquoi pas essayer un pantalon fluide pour l'été ? Ça me tenterait bien. A voir si j'ai la possibilité et le temps surtout
Merci de tes encouragements
Bisous et bonne fin de journée Renée
G
bravo, essai réussi,
grand père me disait toujours
"quand on veut, on peut"
tu as voulu et tu as pu...
bravo a toi belles réalisations.....
bisous
Répondre
K
Je ne suis pas sûre de pouvoir faire ce que je veux, mais j'essaierai
Bisous
G
si tu le veux vraiment, tu pourras faire ce que tu veux....
vouloir, c'est pouvoir...
bisous
K
Ton grand-père était un sage.
Oui, je suis contente d'y être arrivée. Maintenant ce serait bien de faire un peu plus compliqué ... mais ça c'est une autre histoire
Merci d'avoir apprécié
Bisous